• C'est parti mon kiki!!

    Ca y est je suis officiellement élève pilote!

    Après tant d'années où j'ai rêvé de franchir le seuil d'un aéroclub pour autre chose qu'un simple baptême, ce week-end fut le bon.

    Passé le 1/4 d'heure de paperasses obligatoire envers l'aéroclub, la FFA et la DGAC, signer le joli chèque (comprenant les adhésions, assurances et les 1ères heures créditées sur mon compte pilote), je suis directement passé aux choses plus sérieuses et plus concrètes avec mon instructeur.

    Mon instructeur qui me suivra au moins jusqu'à mon laché solo, c'est Vincent. C'est par un heureux hasard que je fis sa connaissance la semaine dernière et qu'il devint mon instructeur. En effet, alors que je m'étais déplacé là-bas pour surtout prendre connaissance des modalités et des papiers à ramener lors de mon inscription, la personne qui m'a acceuillie (elle aussi instructeur) m'a rappelé que les créneaux du week-end étaient bien sur les plus chargés (quelle surprise!!!).

    Comme beaucoup d'autres pilotes qui travaillent toute la semaine, mes week-end seront, à 99%, les seuls jours où j'aurais le plus de temps pour voler. Il va donc falloir jouer des coudes et se ruer sur les créneaux dès qu'ils seront disponibles pour les réserver avant les autres...

    Heureusement , pour nous aider dans cette démarche, le club a mis en place sur son propre site internet un portail réservé aux membres sur lequel je peux directement, de chez moi, résever mes heures. Je pense que les alcyons n'est pas le seul club à proposer un tel service mais il est toujours bien de signaler une telle initiative.

    C'est parti mon kiki!!

    C'est donc lors de cette discussion avec cette personne sus citée plus haut (il faut suivre...) que celle-ci me dit:

    "Ah bah ça tombe bien, la personne derrière toi, il est instructeur et vole surtout les samedis".

    Je me retourne et je vois alors un gars, assis, lunette de soleil sur la tête, en train de bouquiner le dernier N° d'Info Pilote.

    "Moi j'ai un élève qui arrive bientôt à la fin de sa formation, si tu n'as pas peur d'arriver tôt le samedi matin (vers 8h30) pour voler, j'ai souvent des créneaux disponibles, tu pourras donc voler avec moi".

    Ni une, ni deux, je ne me suis pas fait prier: bien sur que je veux!! C'est donc de cette façon que Vincent est devenu mon instructeur. Et le hasard faisant bien les choses, Vincent est également pilote de voltige. On risque donc d'être sur la même longueur d'onde.

    Ce samedi 26 Mars, j'ai donc assisté à mon 1er cours pratique...au sol!

    En effet, j'étais au départ parti pour assister au cours théorique, mais Vincent, qui venait d'apprendre qu'un de ses élève avait décommandé son cours, m'a plutôt proposé d'assister à son cours à lui et d'apprivoiser la bête que je piloterai la semaine prochaine (on m'a surtout conseillé qu'il était d'abord préférable de voler quelques heures avant d'assiter pour la 1ère fois aux cours théoriques).

    L'avion sur lequel je vais donc apprendre à piloter est un Robin DR221. Il est à train classique donc idéal pour apprendre.

    C'est parti mon kiki!!

    Robin DR221 qui n'attend plus que moi

    Cette heure et demie passée sur le tarmac de l'aérodrome fut l'occasion pour moi de faire connaissance avec ce joli coucou, les points à vérifier lors de la visite d'inspection pré-vol, ainsi qu'aux instruments du tableau de bord.  

    C'est parti mon kiki!!

    Touche pas à ça petit con 

    Je n'espère donc plus qu'une chose: que la météo de samedi prochain soit clémente et me permettre enfin de décoller du plancher des vaches pour cette première leçon de vol.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :