• Mon lâché loca (enfin)!

    Tout vient à point à qui sait attendre: voilà bien une phrase qui résumerait parfaitement le vol de ce samedi matin et des conditions dans lesquelles je me trouvais à ce moment là.

    Après plusieurs reports, des brumes matinales, une météo pourrie, une semaine excellente mais qui se termine en week-end avec un temps de chien, ce 7 avril fut enfin le bon.

    Pourtant, au levé, ce n'était pas gagné d'avance. De ce que j'aperçois de ma fenêtre, la visibilité n'est pas terrible et le plafond assez bas.

    Une fois sur internet et le site de météo France, mes impressions sont confirmées: de la bruine et des pluies sont même au programme.

    Pourtant, dans le même temps, le METAR de Toussus indique du CAVOK (Ceiling and Visibility OK). Faudra qu'on m'explique comment...est-ce parce que des trouées de soleil existent par endroits?

    hebergeur d'imageCarte TEMSI France

     

    Mon instructeur m'appelle à 9h00. On en discute et finalement nous décidons de nous donner rendez-vous au terrain à 10h00.

    Arrivé sur place, j'imprime le dossier météo et les NOTAM, papiers à avoir avec moi si je dois être lâché en solo. J'enchaine avec la sortie du F-BPRT du hangar et la visite pré-vol qui va bien jusqu'à ce que mon instructeur arrive.

    Nous ferons tout d'abord un vol local, histoire de voir là-haut comment c'est réellement et s'assurer que je me débrouille correctement: condition sine qua non pour mon (possible) lâché...

    Après les essais moteurs d'usage, je m'aligne et je décolle de la piste 29L. Décollage et je rejoins l'altitude de 1500ft pour une sortie nord via Noisy le Roi. Et là-haut,hmm....je sens qu'on va bien "s'amuser", la visibilité n'étant vraiment pas terrible...je crains à ce moment là que mon lâché soit une nouvelle fois reporté.

    J'essaie malgré tout de mettre ces mauvaises pensées de côté pour me concentrer sur mon vol et montrer à mon instructeur que, malgré tout, je suis totalement autonome pour effectuer la petite nav que nous nous sommes fixés avant le départ:

    • D'abord rejoindre les antennes à l'est de la ville de Maule.
    • Puis prendre le cap 220° pour rejoindre le château de Thoiry.
    • Ensuite reprendre un cap plus au nord jusqu'au transformateur de Guerville (au sud de Mantes la Jolie)
    • et enfin retour au terrain.

    La visibilité était quand même médiocre car les cheminés de Mantes pourtant très visibles habituellement sont, ce matin, difficilement observables. Ceci dit, je me débrouille plutôt bien et arrive malgré tout à bien retrouver au sol nos habituels repères.

    Le retour se fait également sans encombre hormis une vitesse trop faible en finale mais ce qui ne m'a pas empêché de faire un atterrissage correct.

    Mon lâché loca (enfin)!

    Antennes de Maule: 1ère étape du vol

     

    IMG_0419.JPG

    La ville de Maule devant nous

     

    De retour au parking des alcyons, décision est prise de me lâcher ce matin mais avec une telle visibilité, je me limiterai à ne pas dépasser la ville de Maule.

    Et je suis donc reparti pour ce premier vol local mais tout seul cette fois-ci. Après mon 1er lâché de Juillet dernier qui m'a permis d'effectuer des tours de piste solo, ce 2ème lâché constitue une autre étape principale dans ma formation. Désormais, je suis autorisé à voler de mes propres ailes un peu plus loin. C'est autrement plus excitant de partir voler en perdant de vue le terrain. Je sors un peu plus des sentiers battus et des automatismes générés par le tour de piste. C'est que mine de rien je commençais à me lasser des ces tours de manège. Là, je commence à toucher du doigt ce qu'est un vrai vol.

    L'instant est trop important pour ne pas l'immortaliser par une photo.

    IMG 0418

    Après un petit tour de la ville de Maule, je fais demi-tour comme prévu pour me reposer à St Cyr. Je ne m'attarde pas davantage, les conditions météo ayant encore baissées depuis mon premier passage.

    Quelques minutes avant l'arrivée Nord, je me rends compte que la fréquence de la tour est pas mal chargée, visiblement pas de mal de monde en tour de piste. Le temps m'aura paru bien long à ce moment là, mais je pense avoir mis deux bonnes minutes pour pouvoir en placer une et avoir la clairance de la tour. Ce qui m'obligera à décrire des ronds dans le ciel avant de pouvoir "franchir" l'entrée Nord aux environs de Feucherolles.

    L'intégration se passera bien, je suis de très peu un autre Robin ainsi qu'un Piper J3 certes très joli à voir évoluer dans le ciel mais ô combien très lent....je m'efforcerai donc de bien réduire ma vitesse pour ne pas le dépasser.

    Je pose donc un orteil de plus dans le cercle des pilote privés. Beaucoup de choses restent encore à apprendre, et pas les plus simples. Je vais pouvoir désormais me consacrer aux navigations. Au programme du prochain vol samedi prochain, le terrain d'Etampes. Prions pour que le beau temps soit au rendez-vous.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :